Le centre-ville de Montréal bénéficie d’une popularité sans précédent. Près de 7000 unités seront vraisemblablement mises en chantier en 2019 dans le secteur de la Stratégie centre-ville qui inclut Ville-Marie, Griffintown et Milton-Parc.

Les premières pelletées de terre se sont succédé à un rythme effréné en août et en septembre. Une dizaine de projets totalisant plus de 3000 unités, soit presque autant que dans l’année 2017 au complet, ont été lancés en deux mois seulement. 

Cette vague est marquée par l’aboutissement de grands projets comme le 1000 De la Montagne (650 unités) et la première phase du Maestria (799 unités). En effet 64% des unités lancées dans les trois premiers trimestres de 2019 se trouvent dans des projets de 300 unités et plus.

Deux facteurs tendent à expliquer cette ruée vers le centre-ville.

D’une part, la demande y est si forte que les copropriétés s’envolent très rapidement en préventes et restent très peu de temps sur le marché. Plusieurs projets sont ainsi allés de l’avant seulement quelques mois après leur annonce.

D’autre part, la perspective de la mise en place du Règlement pour une métropole mixte contribue également à faire devancer certains échéanciers. Cette nouvelle taxe sur les logements neufs pourrait, dès le 1er janvier 2021, faire augmenter les prix d’au moins 6% au centre-ville selon une étude commandée par la Ville de Montréal. Et ce, alors qu’une période d’incertitudes économiques mondiales s’annonce pour les années à venir. 

À surveiller : le 1 Square Phillips, dont la première tour accueillera plus de 500 logements, devrait lui aussi décoller dans les mois à venir.

 

Articles similaires:

Ismaël Gueymard

Author Ismaël Gueymard

Ismaël a étudié en gestion à l’Université Paris-Dauphine ainsi qu’en sociologie et en gestion internationale à l’Université du Québec à Montréal. Trinational, il a acquis des expériences professionnelles et académiques au Canada, aux États-Unis et France. Ismaël se spécialise en immobilier, en infrastructures et en technologies.

More posts by Ismaël Gueymard

– – –